Rösaring


Archaeology, Articles en français, Pierres runiques, Society, Vikings / Sunday, July 12th, 2020

Aujourd’hui je vous emmène en visite dans la province de l’Uppland à la découverte d’un chemin processionnel, de tumuli, de tertres, ainsi que d’un labyrinthe magique… Bienvenue à Rösaring !

Dans la forêt sur la route de Rösaring

Rösaring se trouve sur le territoire de Låssa, dans l’Uppland. Cet emplacement fut sans doute choisi à l’époque pour sa localisation en hauteur, avec une grande visibilité sur le lac Mälar (le point culminant est à 61m au dessus du niveau de la mer). Tout autour du lieu ont également été découverts de nombreuses sépultures (qui n’ont pas été fouillées donc on n’a quasiment aucune info sur les défunts), ainsi que des vestiges d’une colonie et d’une fonderie de l’Âge Viking.
Tous ces vestiges montrent que le site était sans doute utilisé pour des cérémonies religieuses dès l’Âge du Bronze (entre 1700 et 500 avant notre ère) et l’Âge du Fer (entre 500 av. notre ère et environ 1050).

Processionsvägen

Le “chemin de procession” daterait d’au moins l’Âge du Fer, peut-être même plus ancien (des datations de charbons prélevés sur la route indiquent l’an 800). Il mesure 540 de long et 3m de large, se tient en direction du Nord au Sud, et rejoint un site funéraire comprenant des tumuli de l’Âge du Bronze et des tertres de l’Âge du Fer. On y trouve également des restes d’un bâtiment probablement utilisé lors de rites funéraires, mais aucun objet n’y fut retrouvé.
Ce chemin fut sans doute utilisé pour les processions funéraires de personnages importants de l’Âge du Fer, compte tenu de sa localisation exceptionnelle. Les trous de poteaux découverts tout le long montrent qu’il était alors bordé de piliers ou figures en bois. Aujourd’hui, certaines pierres bordant la route sont toujours visibles, mais on ne sait pas si celles-ci datent de la même époque que le reste.

A gauche, au départ du chemin ; à droite, la fin du chemin avec le tertre au centre.
Illustration du chemin de procession à l’Âge du Fer – Charlotte Rinaldo pour la commune d’Upplands Bro, 2015.

Tumulus et cairn

Au premier plan, un des tumuli; derrière, un des tertres.

Le site funéraire au bout du chemin de procession comprends deux tertres, deux tumuli et deux tombes plates. Toutes ces structures datent d’époques différentes, les plus anciennes étant les tumuli de l’Âge du Bronze, les tertres étant de la fin de l’Âge du Fer (= l’Âge Viking). On pense que le tertre qui se trouve en plein milieu de la fin du chemin est au moins contemporain, ou alors plus récent que celui-ci.
Ici, les défunts étaient brûlés. Les os étaient ensuite soigneusement nettoyés puis placés dans une urne qui elle était placée dans la tombe, accompagnée des effets personnels du défunt (des bijoux, des outils, des objets importants, etc). La tombe était ensuite recouverte de pierres.

A gauche, au sommet du tumulus ; à droite, vue plus éloignée.
À gauche, un des tertres ; à droite, une structure en pierres (une des tombes plates ?)

Le labyrinthe

C’est un labyrinthe au sol, construit avec des petites pierres. Il mesure 17 mètres de diamètre, et est divisé en 16 couloirs différents. On ne connaît pas avec certitude la date de sa mise en place, mais il est déjà mentionné dans des sources datant des années 1670, avec un moulin à vent qui se tenait à proximité jusqu’alors. D’après les indications sur place, il se peut aussi bien qu’il date de l’Âge de Bronze que du Moyen-Âge ou de plus récent encore…
Il a été restauré en 1991, et il est très peu visible sur les photos, j’en suis désolée. 🙁
On trouve près de 300 labyrinthe de ce type en Suède, nombreux datant du Moyen-Âge, certains étant plus anciens. Ils étaient considérés comme magiques, et aujourd’hui même encore, des néo-païens viennent y pratiquer leurs religions.

Vision d’artiste du labyrinthe par Charlotte Rinaldo, pour la commune d’Upplands Bro (2015).

Bonus : une pierre runique parce qu’ici, on aime bien ça

Cette jolie pierre se trouve non loin de Rösaring et porte le doux nom de U-625. Peu d’information à son sujet, si ce n’est sa datation (gravée entre 1050 et 1100), sa taille (environ 190 cm de hauteur), le matériau utilisé (granit), et le texte (en Norrois : “… r × auk × kulifr × au(k) (×) bi— … –(r) × litu × r(a)… -in ד, en français : “… et Gulleif et Björn… ont érigé…“).
En somme c’est déjà pas mal.

Zoom parce que c’est joli.

Eeeeet c’est la fin de cet article ! J’espère que ce petit voyage vous a plu, si vous passez un jour en Suède aux alentours de Stockholm (après que le vilain covid-19 ait fini de nous casser les œufs, bien évidemment), je vous recommande d’aller le voir de vos propres yeux, les environs valent également le détour. Il y a un parking non loin du chemin, mais c’est aussi accessible en bus depuis Stockholm (arrêt “Ekeby vägskäl“) !
À bientôt pour de nouvelles aventures ! ♥

Pour le plaisir : depuis le site, vue sur le lac Mälar

La traduction de la pierre runique et les toutes les photos (sauf indication contraire) sont de moi.
Les diverses explications sont celles indiquées sur le site, par la commune.

Un p'tit partage ?

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *